Les candidats
du 17e appel à projets

L’Aract Ile de France a organisé un Accélérateur des possibles, avec le soutien financier de la DRIEETS Ile de France et du Fonds social européen ; ainsi que le soutien opérationnel du carif-oref francilien Défi-métier, du Synofdes, de l’Opco Santé, de l’Opco Akto, de l’Anact et de la Fing.

Transformation numérique dans les organismes de formation, vers une nouvelle organisation du travail ?

Depuis deux ans maintenant, les acteurs de la formation ont dû s’adapter à une crise sanitaire sans précédent. En réaction aux impératifs de distanciation sociale et de télétravail, ils ont dû se réinventer, renouveler leur offre pour s’adapter aux nouveaux besoins et expérimenter de nouvelles modalités de mise en œuvre.

Les effets de la crise dans le secteur de la formation 

Les exigences de la crise sanitaire ont accéléré un mouvement de fond antérieur à cette crise dans le milieu de la formation professionnelle : celui d’une mutation substancielle des demandes clients quant à une offre de formation intégrant davantage les nouvelles technologies de l’information et de la communication ( NTIC). La visio-conférence, l’ e-learning, la classe virtuelle, le MOOC et le SPOC, sont à présent entrés dans les usages.

Pour s’y adapter, les organismes de formation ont dû repenser leur ingénierie, mobiliser des outils numériques jusqu’alors inexploités ou peu utilisés, et transformer partiellement ou intégralement leur offre. 

Ces adaptations multiples ont profondément modifié leur activité :

Sur le plan numérique, avec la démultiplication des outils utilisés – et pas toujours inter-opérables, contribuant à une augmentation de la charge cognitive -, le besoin d’acculturation des équipes aux nouveaux outils de gestion internes, aux nouveaux outils de formation eux-mêmes ; l’acculturation des stagiaires à ces mêmes outils, l’équipement informatique à aménager et sa gestion technique ; 

ou « à distance » – et la diversification des formats – hybrides, blended, synchrones et asynchrones -, la réduction de la durée des temps de formation pour limiter la fatigue visuelle liée au travail prolongé sur écran, l’articulation des temps de vie ;

D’un point de vue sanitaire, avec la gestion en temps réel du risque, l’adoption de protocoles spécifiques sur sites ;

– Sans oublier sur le plan administratif, d’éventuels changements dans le traitement du dossier stagiaire et les comptes à rendre au financeur, les modalités de traçabilité qui évoluent, la récupération des pièces et justificatifs à distance qui viennent modifier l’activité des métiers administratifs ;

Sur le plan relationnel avec l’évolution des modes d’interaction : la collaboration entre collègues, le lien avec les stagiaires – notamment la création d’une cohésion de groupe et la capacité à assurer le suivi individuel ;

D’un point de vue pédagogique : le maintien des objectifs, de l’attention des participants, l’acquisition des compétences et leur évaluation, la réponse aux enjeux de satisfaction de la clientèle et des financeurs.

– Enfin, sur le plan managérial et RH, avec le repositionnement de l’activité, l’éventuelle redéfinition des postes, la formation et le recrutement, mais aussi la régulation, l’appui et l’animation à distance des équipes pour réguler la charge, maintenir le collectif, informer, apporter feedback et reconnaissance.

Une opportunité pour améliorer la qualité de vie au travail ?

Mieux travailler demain dans le secteur de la formation, c’est partir des actions concrètes élaborées durant la crise et interroger la façon dont ces adaptations peuvent améliorer la qualité de vie au travail. C’est notamment questionner l’activité de travail, l’organisation, le management, le fonctionnement du collectif…

Grâce à ses équipes composées d’ergonomes, de sociologues, de psychologues du travail et de spécialistes de la culture numérique, le Transformateur a accompagné les candidats retenus dans leur prise de recul et la mise en œuvre d’un plan d’action permettant de mieux concilier qualité de vie au travail des équipes et performance de l’organisation.


Retrouvez ci-dessous les projets sélectionnés dans le cadre de cette 17e édition.

Accompagnement des équipes intervenantes dans la transformation digitale

Projet de transformation interne

Cette SAS spécialisée dans la prévention des risques professionnels, et particulièrement ceux liés aux polluants du BTP (amiante, plomb, HAP, ...), réalise des missions de prévention des risques professionnels. Elle amorce sa transformation numérique avec la mise en place d’une plateforme LMS. L’ équipe managériale et administrative, acculturée au présentiel, a besoin d’être accompagnée dans l’appropriation de ce nouvel outil.

Accompagner l’innovation en pédagogie et au service de la pédagogie

Projet de transformation interne

L’institut régional du travail social se fixe pour objectif de poursuivre la transformation de son institut. Dans le cadre du déploiement de nouveaux outils numériques, il souhaite lever les résistances, former et accompagner le développement des compétences de ses équipes - salariés permanents et formateur occasionnels -, mais aussi favoriser la coopération, la flexibilité et la qualité de vie au travail.

Classes virtuelles « Santé et Qualité de Vie au Travail dans l’ESS »

Offre d'accompagnement

En réponse aux évolutions des attentes des dirigeants et des représentants des salariés des structures de l’ESS, le pôle SQVT de Chorum, opérateur de protection sociale de l’ESS, souhaite déployer une offre de services consistant en la mise en place de classes virtuelles à destination ses adhérents. L’objectif est de faire évoluer les modes de pilotage des actions de prévention de l’absentéisme.

Comment accompagner la ligne managériale à l’aide de l’outil numérique Comète ?

Offre de solution numérique

Le projet du Cnam porte sur la refonte et le développement de la dimension dynamique et collaborative d’un espace digital, en lien avec l’offre managériale déjà existante en distanciel et présentiel. L’offre de service multimodale proposée devra permettre d’animer la communauté des managers et encourager la collaboration.

Digitalisation de nos formations

Projet de transformation interne

Assur Formation est une auto-école associative née de la collaboration de personnes ayant vécu l’insertion sociale. Elle souhaite développer une offre digitale de formations, en réponse à la demande croissante. L’équipe s’est récemment agrandit et profite de cette opportunité pour questionner et repenser l’ organisation du travail en son sein.

Pratique numérique et QVT

Projet de transformation interne

Le GIP-FCIP est un organisme public dépendant du ministère de l’Éducation nationale. Il met en œuvre un ensemble de services concourant à l’éducation et à la formation tout au long de la vie. Il souhaite élaborer une charte du bon usage du numérique au service de la QVT en situation de télétravail et en présentiel, ce qui implique une réorganisation des usages individuels en faveur d’une harmonisation des pratiques.